Accueil du site > > Aspects sanitaires de la consommation de viande

Aspects sanitaires de la consommation de viande

Partager

octobre 2015

La viande représente une source précieuse de macro- et micronutriments, notamment de protéines, de vitamines A, B1 et B12, de niacine, de fer et de zinc. Ainsi, renoncer à consommer de la viande favorise les carences en micronutriments, en particulier en fer et en vitamine B12. Au cours de ces dernières années, de grandes études de cohorte prospectives ont examiné le lien entre la consommation de différents types de viande (en particulier de viande rouge et de viande transformée) et la morbidité/mortalité.

Voir en ligne : Commission fédérale de l’alimentation (COFA)


Sujets associés


HonCode Nous adhérons aux
principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici
Mise à jour le
vendredi 22 avril 2016

Aucun renseignement médical d’ordre personnel ne peut être fourni par correspondance.

Il faut consulter son médecin pour obtenir, après un entretien, un examen clinique et d’éventuels examens complémentaires, des recommandations et prescriptions personnelles et précises, notamment en matière de diagnostic et de traitement.

Qui sommes nous
Avis d'utilisation
Maladies
Spécialités
Dossiers
Bases de données

SPIP| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Santé - Accident vasculaire cérébral - Escarres - Insuffisance cardiaque - Grippe saisonnière - Hallux Valgus - Pneumonie - Ulcère de jambe - Hypothyroïdie - Rougeole - Cancérologie - Effets indésirables des radiofréquences - Allergie - Anxiété - Eczéma - Entorse - Consensus médicaux - Luxation de l’épaule - Fièvre typhoïde - Psoriasis - Autisme - Troubles de la mémoire - Listériose - Tabacologie - Pneumologie - Anévrismes cérébraux - Papillomavirus - Lichen plan - Infarctus du myocarde - Zika - Hypertension artérielle - HTA - Impatiences - Fièvre - Hémophilie - Toxoplasmose - Thérapeutique