Accueil du site > Infos > Les tiques et la maladie de Lyme

Les tiques et la maladie de Lyme

Partager

juillet 2010

L’Agence de santé publique du Canada (ASPC) collabore avec les provinces, les autorités sanitaires et d’autres spécialistes à divers projets de recherche visant à délimiter et à surveiller l’aire de répartition des tiques vectrices de la bactérie Borrelia burgdorferi, agent de la maladie de Lyme. Au Canada, la tique à pattes noires (Ixodes scapularis, également connue sous le nom de tique du cerf) et la tique occidentale à pattes noires (Ixodes pacificus) sont les deux espèces incriminées dans la transmission de la maladie de Lyme et d’autres agents pathogènes moins communs.

Voir en ligne : ASPC - Agence de santé publique du Canada


Sujets associés


HonCode Nous adhérons aux
principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici
Mise à jour le
samedi 22 août 2015

Aucun renseignement médical d’ordre personnel ne peut être fourni par correspondance.

Il faut consulter son médecin pour obtenir, après un entretien, un examen clinique et d’éventuels examens complémentaires, des recommandations et prescriptions personnelles et précises, notamment en matière de diagnostic et de traitement.

Qui sommes nous
Avis d'utilisation
Maladies
Spécialités
Dossiers
Bases de données

SPIP| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Santé - Alimentation - Pityriasis rosé de Gibert - Embolie pulmonaire - Hypersudation - hyperhidrose - Apnée du Sommeil - Impatiences - Escarres - Névralgie-cervico brachiale - Maladies infectieuses - Fibromyalgie - Pneumonie - Pédiatrie - Maladie de Ménière - Hernie inguinale - Choléra - Vertiges - Ronflement - Lichen plan - Spondylarthrite ankylosante - Rhumatologie - Endométriose - Neurinome de l’accoustique - Maladie des griffes du chat - Amylose - Lymphomes non hodgkiniens - Diverticules coliques - Hypotension orthostatique - Hygiène - Coqueluche - Hormone de croissance - Pathologies hivernales - Sécurité routière - Fièvre typhoïde - Épidémiologie - DMLA